Choisissez une région:


Logo de la CCSIR. Logo de la faculté de la médecine de l'université d'Ottawa.
Logo de Bruyere

Global Refugees Checklist
© CCSIR 2013 Tous droits réservés

Apperçu de la dépression

Le taux de dépression est faible chez les nouveaux immigrants mais grimpe avec le temps pour égaler celui de la population générale. Chez les réfugiés, il est comparable à celui de l’ensemble de la population, mais plus de la moitié d’entre eux souffrent du trouble de stress post-traumatique, une comorbidité qui peut compliquer la reconnaissance de la dépression :

Recommandations clés :

Qualité des données probantes : MODÉRÉE

Avantages et inconvénients Valeurs et préférences
  • La prévalence de la dépression chez les Canadiens et chez les immigrants et réfugiés est sensiblement la même (10,7 %), mais pour ces derniers, l’accès aux soins peut être limitée.
  • Le nombre de patients à traiter (NPT) pour prévenir un cas de dépression persistante était de 18 (95 % IC 10–91) d’après des études s’échelonnant sur un à douze mois.
  • Les modèles de traitement avancés pour la dépression réduisent les symptômes de 1 ou 2 % de plus que les soins habituels.
  • Aucune donnée sur les inconvénients n’est fournie. Inconvénients possibles : les coûts que doit assumer le patient et les effets nocifs des médicaments.

Le comité a accordé plus de valeur :

  • au dépistage de la dépression et à son traitement pour une meilleure qualité de vie

Le comité a accordé moins de valeur :

  • au risque de refroidir la relation thérapeutique, aux préjugés culturels et au caractère « honteux » attribué à certains diagnostics
  • au coût et aux désagréments des suivis pour fins d’évaluation
  • aux éventuels effets nocifs et aux coûts d’un traitement fondé sur un mauvais diagnostic

Autres ressources

K. Pottie, C. Greenaway, J. Feightner et autres. « Evidence-based clinical guidelines for immigrants and refugees », JAMC, 2011. DOI 10.1503/cmaj.090313.

Conception et production : Centre du cyber-@pprentissage, Service d'appui à l'enseignement et à l'apprentissage (SAEA), Université d'Ottawa